La répression nazie en Moselle annexée

Cédric Neveu
mercredi 13 février 2019
par  fred131
popularité : 32%

La répression nazie en Moselle annexée

De 1940 à 1945, la Moselle est soumise à une annexion illégale et brutale sous la houlette du Gauleiter et Chef de l’Administration civile Josef Bürckel.

Afin de mettre au pas la population, l’intégralité des services répressifs allemands s’installent dès l’été 1940 en Moselle. Parmi ces services, le plus important est l’Einsatzgruppe II Lothringen, 300 hommes appartenant à la Gestapo, à la Kripo et au SD.

Trois postes installés à Metz, Thionville et Sarrebourg le long de la frontière, et deux antennes à Saint-Avold et Sarreguemines, s’efforcent de réprimer toutes les atteintes à l’ordre allemand et toutes les résistances à la nazification de la nouvelle province occidentale du Reich.

Au même moment, en France occupée, la Sipo-SD ne compte qu’une quarantaine d’hommes, sans pouvoir exécutif jusqu’au printemps 1942. La répression, plutôt mesurée en 1940-1941 pour laisser un temps d’adaptation à la population, s’aggrave à partir de 1942 alors que la situation militaire se dégrade et que les résistances s’accentuent avec l’introduction du service militaire obligatoire dans la Wehrmacht.

Au moins 16 000 personnes sont arrêtées – Mosellans, Français de l’Intérieur, travailleurs slaves, prisonniers de guerre -, internées, jugées ou transférées vers les camps de concentration.


Biographie (succincte) de Cédric Neveu


Documents joints

PDF - 117.4 ko

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois