Nouvelle décennie

Modernité et permanences
dimanche 19 janvier 2020
par  Franck SCHWAB
popularité : 41%

L’année 2020 qui commence est l’occasion, pour notre Régionale, d’adresser ses meilleurs vœux aux adhérents de notre association, aux nombreux amis de l’APHG en Lorraine, et à tous les usagers de notre site qui ont été plus de 10 000 encore à le fréquenter depuis la fin des Agoras.

Elle est aussi l’occasion, pour notre Régionale, d’entrer dans cette nouvelle année avec un nouveau bureau, élu pour les trois années à venir. Sa composition est détaillée dans une autre rubrique de ce site, de même que dans le compte rendu de sa réunion constitutive qui s’est tenue au lycée Fabert de Metz le samedi 18 janvier.

Ce nouveau bureau, qui est à la fois rajeuni et féminisé dans ses fonctions de responsabilités, a pour ambition d’être le mieux à même de répondre aux enjeux de ce début de décennie concernant l’enseignement de nos matières.

Et ceux-ci sont nombreux ! Car si l’histoire-géographie a pour objectif ultime de permettre au futur citoyen d’acquérir une culture générale solide dont il usera pour exercer ses droits politiques en toute conscience, elle permet d’ores et déjà à nos élèves, dans l’enseignement très concret qu’elle propose dès la 6ème, d’apprendre à lire, écrire et rédiger correctement. Elle leur permet aussi - nous-mêmes étant, par excellence, des professionnels du document - d’apprendre à décrypter et critiquer un texte, une image ou un film afin de mieux le comprendre et d’y débusquer d’éventuels "Fake news", ceux-ci n’ayant bien évidemment pas attendu l’ère informatique pour chercher à arriver à leurs fins. L’enseignement de nos matières permet donc fondamentalement à nos élèves de rechercher la vérité (historique ou spatiale) et d’en acquérir le goût, ce qui à l’époque de "communication" généralisée dans laquelle nous vivons ne va hélas plus de soi.

Mais ces buts traditionnels de l’enseignement de l’histoire et de la géographie - que, faut-il le rappeler, notre association défend depuis toujours - se retrouvent placés, aujourd’hui, au défi de la "modernité" qu’incarnent le lycée numérique et la réforme du bac.

Contrairement à certains clichés véhiculés par nos ennemis - et nous en avons un certain nombre - l’APHG n’a jamais été hostile au changement, la meilleure preuve étant la remarquable chronique internet qu’a tenue, dès les années 1990 dans Historiens & Géographes, notre collègue normand Daniel Letouzey. Mais en dépit de ce que les "communicants" d’aujourd’hui cherchent à nous faire croire le changement n’est pas toujours synonyme de progrès ou d’efficacité, et notre bureau se doit de rester vigilant sur le sort fait à nos buts d’enseignement dans le difficile contexte actuel.

C’est la raison pour laquelle, nous avons décidé de lancer d’ici quelques semaines, auprès de nos adhérents en lycée, une grande enquête sur les modalités de mise en œuvre et de réalisation (corrections comprises) des Epreuves Communes de Contrôle Continu en histoire-géographie - les fameuses E3C - cette enquête s’inscrivant dans une réflexion plus générale sur les conséquences concrètes de la réforme du bac, déjà initiée au niveau national.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de ses résultats dans un prochain éditorial.

En pièce jointe, je me permets de joindre le bulletin d’adhésion à notre association pour les lecteurs sympathisants qui seraient tentés de franchir le pas en nous rejoignant.

Bien cordialement.

Franck Schwab
Président de la Régionale de Lorraine de l’APHG


Documents joints

PDF - 29 ko
PDF - 58.4 ko

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345